Compostella

Un peu d’histoire,
qu’est-ce que le chemin de Compostelle ?

Le pèlerinage vers Santiago de Compostela, Cathédrale située en Espagne du Nord, est pour la Chrétiennëtè catholique presque aussi important que le pélerinage de Rome ou de Jérusalem. Dans la tradition le pèlerin s’aventure à pied, seul ou avec un âne, sur les chemins en partant de chez lui pour rejoindre une des voies menant à la cathédrale afin de s’y recueillir.

Aujourd’hui ces chemins sont toujours empruntés par les pèlerins mais aussi par des marcheurs amoureux de la nature. Il n’est pas rare de voir des personnes poursuivre l’itinéraire à VTT, parfois à dos de cheval.

Les voies les plus connues sont celles qui partent de Paris, Vezelay, Tours, Le puy en Velay ou Arles… Il y a aussi la côte Atlantique avec le départ depuis le Mont-St-Michel. Ces chemins alternent traversées de villages, routes goudronnées, chemins caillouteux, sentiers forestiers, selon de quel coin de France vous partez. C’est une immersion, une re-connexion avec la nature et ses habitants. Les oiseaux ne manquent pas de vous accompagner de leur chant le plus beau, les biches vous observent juste avant de déguerpir de peur que vous ne sachiez les rattraper, les coccinelles se posent sur le bout de votre nez le temps d’une pose dans un champs d’herbe fraîche. Sur le GR 65, la voie qui s’étend de Genève, en passant par le Puy-en-Velay, ma traversée des Cévennes, jusqu’à Compostela, vous ne pourrez plus compter le nombre de vaches, de chevaux et de moutons que vous croiserez chaque jour.

La meilleure période pour partir sur les chemins

La période idéale pour s’aventurer sur les chemins est du printemps à l’automne. Au printemps, la nature est une explosion de senteurs et de couleurs, attention toutefois au froid en bivouac. La voie du Puy-en-Velay, voie la plus historique, le Puy étant la capitale Européenne des chemins de Compostelle, traverse les Cévennes, le Mont Aubrac, des plateaux assez hauts en altitude, la journée le climat y est agréable mais la nuit les températures peuvent vite baisser, les nuits sous la tente peuvent être pénibles. L’été est la période la plus fréquentée, la chaleur peut cependant être difficile à supporter lorsque l’on marche des heures. L’automne est une période agréable, moins chaude, l’été indien peut offrir de belles journées et nuits plus fraîches. Mais cette saison est à double tranchant, des pluies peuvent s’installer et durer.

L’hébergement sur les chemins de Compostelle

Le long de ces voies de nombreux gites proposent le couvert et la couche, le parcours peut tout à fait s’organiser à l’avance en réservant et en préparant les étapes. Il existe le guide MiamMiam dodo très prisé par les pèlerins. Tout y est répertorié, les étapes, les gites, les dénivelés, les kilomètres … Des applis mobiles. Jetez un oeil au groupe Facebook « hébergements pèlerins et randonneurs » et leur carte interactive de tous les gîtes.

Sinon, tout comme moi et si vous vous sentez, n’hésitez pas à partir avec votre petite maison sur le dos et faire le chemin en bivouac. Certes, le sac s’alourdit, mais l’immersion est totale.

GR 65 –
La voie du Puy-en-Velay

Tout pour se préparer à faire le chemin en bivouac

Voyager seul(e) avec son chien

Au départ, cela peut faire peur de partir avec un chien, on a tendance à se demander ce qu’on va faire de lui dans pas mal de circonstances, et pourtant c’est un véritable bonheur de partir avec son compagnon.

Lire la suite

FAQ Avant de partir sur les chemins de Compostelle

Cette Foire Aux Questions est là pour répondre aux interrogations les plus fréquentes que l’on se pose légitimement avant de s’engager sur le chemin de Compostelle. La liste va certainement grandir avec le temps. Si une question vous taraude et ne figure pas dans la FAQ, n’hésitez pas à la poser en commentaire, à ce…

Lire la suite