TENTE ULTRALIGHT LANSHAN 1 PRO

INDEX


A la recherche d’une tente ultralight

Je pense avoir trouvé le bon compromis entre la tarp et le poncho tent. Ce fût des heures et des heures de recherches pour trouver mon bonheur. Je ne suis pas fan des petites bébêtes qui vous grimpent dessus dans la nuit, les moustiques et autres joyeusetés, du coup la tarp me refroidissait un peu. Le poncho tent ça coûte un bras et c’est bien moins spacieux qu’une tente 1 place ou qu’une tarp, puis soyons honnête, le style poncho sous la pluie, il y a mieux !

Il y avait la solution d’une petite moustiquaire comme celle de Sea to summit à ajouter sous la tarp ou le poncho, qui me paraissait très bien, mais, un autre problème se posait, je voulais un abri capable de me tenir au sec sur des treks de plusieurs jours, voire semaines. La tarp me semblait un peu juste pour ce genre d’utilisation.


Les critères d’une tente UL

L’objectif était donc de trouver un abri de moins d’un kilo, suffisant spacieux pour y dormir avec mon chien sans qu’il risque de crever mon matelas gonflable en grattant de la place toute la nuit et d’y rentrer mon sac sans qu’il gène, un abri qui peut nous tenir au sec sur la durée et à chaque saison, et en prime, qui soit rapide au montage, démontage. Je sais, le cahier des charges est ambitieux !

J’ai naturellement orienté les recherches du côté des tentes mono paroi 1 place visant le critère numéro 1 : celui du poids, ce qui m’a conduite vers le forum randonner léger, qui est une véritable mine d’or pour les gens cherchant à s’alléger, passer au MUL. J’y ai trouvé une sacrée montagne d’infos très utiles, et surtout trouvé le modèle de tente Lunar Solo de Six moon designs qui répondait à tous mes critères : Ultralight 740g, mono paroi, très facile à monter, juste avec un bâton de rando et des sardines, spacieuse… etc
Mais, parce qu’il y a un mais, le prix me refroidissait quelque peu, on la trouve en moyenne à 300€ en france. Trouvant ce prix quelque peu excessif. Oui, quand on y réfléchit, le plus honnêtement du monde, je pense que ce type de matos ultralight, n’aura pas une durée de vie suffisamment longue pour justifier une telle somme. Les tissus sont ultra légers, les matériaux pensés ultraléger, on a rien sans rien ! Fort heureusement, la Lanshan 1 pro, est une imitation de cette lunar solo qui me faisait tant de l’oeil, pour la moitié de son prix !


Présentation et montage de la Lanshan 1 pro

C’est la meilleure vidéo que j’ai trouvé sur Youtube pour la présenter

caractéristiques techniques & prix

Voici la version 3 saisons sans le tapis de sol qui renforce sous la tente, au prix de 160€ sur le site AliExpress. Je dois dire que ça m’a fait beaucoup cogiter car je n’avais jamais commandé sur ce site et le matos chinois me laisse assez dubitative. Après moult réflexions, moult recherches d’avis, moult vidéos Youtube, j’ai fini par me lancer et je ne suis pas déçue. Voici la discussion sur le forum randonner léger sur la Lanshan.

  • Toile de tente : tissu double en silicone 20D (indice d’étanchéité 2000MM) + gaze respirante en nylon 20D
  • Indice d’étanchéité du fond (baignoire) : nylon imperméable en silicone 20D (5000MM)
  • Taille extérieure : 270 x 125cm (H)
  • Taille intérieure : 230cm de long x 110 cm large (au plus large) /90 cm de haut (voire un peu plus selon hauteur du bâton)
  • Taille de stockage 34 cm x 15 cm
  • Poids toile 690g
    le tout (avec sardines) 865g
  • Très facile à monter, seule structure : un bâton de randonnée

FAIRE L’étanchéité DES COUTURES

Avant de partir à l’aventure avec la Lanshan 1 pro, ou avec les modèles au dessus, il faut impérativement imperméabiliser les coutures car elles n’ont pas été traitées. Certains sites de vente proposent de le faire pour 30€, sinon il faudra le faire vous même, rassurez-vous il n’y a rien de sorcier à condition de pouvoir planter la tente quelque part et la laisser sécher au moins 1 journée.

Le silicone, SEAM GRIP+SIL ou SEAM GRIP+WP, celui là et pas un autre, j’insiste. Il est fait pour étanchéifier les coutures de tentes, réparer les tissus enduit de silicone, coûte 10€ et permet de faire toute la tente 1 place. Vous le trouverez en faisant une petite recherche sur la toile dans les boutiques de outdoor.

Comment s’y prendre :
Choisir une journée promettant une bonne météo et regardez la vidéo Youtube. Vous verrez pourquoi il ne faut pas se tromper de SEAM GRIP, et la bonne version pour le faire. Cela m’a prit 1 bonne heure, mais on prend assez vite le coup. Dans les coutures simples je me suis servie de l’embout fin et les coutures larges du pinceau. Tout le tube y est passé.

Oui, c’est un peu le bronx là dedans ! Et encore, vous n’avez rien vu ^^

Les points positifs

  • Le poids, critère numéro 1 évidemment.
    690g de toile de tente, et total de 865g avec sardines et cordelettes + sac de rangement.
    Sans parler du faible encombrement dans le sac à dos.
  • Facilité de montage, ultra rapide
    Petit tutoriel par ici. En 5 min c’est bouclé, c’est un point plus qu’important, après 30 bornes de marche, on est fatigué, monter la tente, déballer le duvet, gonfler le matelas, se changer, faire à manger …etc Tout ça demande des efforts supplémentaires, un montage de tente simple et rapide c’est un atout énorme et franchement non négligeable. La tente que j’utilisais précédemment, la quechua que vous croiserez en photo dans la rubrique bivouac sur Compostelle, était un peu longue à monter, et au bout de quelques jours c’était pénible. Evidemment on se perfectionne à chaque montage. Petite astuce, c’est en jouant sur la hauteur du bâton que cela va créer la tension des parois. JR sur sa vidéo de montage, utilise son bâton à 125cm comme mesure pour bien monter sa tente. Au début j’ai fait ça, après on prend le coup et on va plus vite, sans mesurer. Il suffit de monter un peu plus haut le bâton pour retendre les parois.
  • Facilité de démontage
    Alors là c’est encore plus jouissif ! Un tour de tente pour retirer les sardines, retrait du bâton, on attrape la tente, on secoue un coup et on bourre dans le sac de rangement. 3 min montre en main c’est plié ! Quel bonheur !
  • Les cordelettes de tension, haubans
    Une fois qu’on a bien saisit comment la tente fonctionne, elle est très très facile à retendre. Toute toile de tente perd légèrement en tension au bout de quelques heures, encore plus quand votre chien adore s’appuyer sur les parois pour fuir le massage des coussinets du soir ^^
    Regardez dans les vidéos, vous verrez, le système est hyper simple.
  • Utilisation d’un bâton de randonnée
  • La possibilité d’ouvrir en grand
    Alors ça c’est le point qui m’a fait flasher sur cette tente. Il suffit d’attacher les deux parois des absides et vous avez toute la vue pour vous ! Un méga plus. J’ai du mal avec les tentes où on se sent cloisonner. C’est un atout important d’avoir la possibilité d’ouvrir sur l’extérieur. C’est vraiment un compromis entre la tarp, le ponchotent et la tente.
  • La grandeur des absides
    Il y a largement la place de coucher un chien de 27kg comme le mien, d’y laisser son sac, ses chaussures, même si je ne fais rien de tout cela haha, mais la place y est. La nuit je rentre tout, même le chien ^^ Sans blague, c’est super important les absides, le matin ou le soir, ça permet de faire la popote à l’abri du vent ou de la pluie. La preuve en image 😉 A l’usage, j’ouvrais systématiquement qu’une paroi de l’abside, celle qui me protège du vent, de préférence et de la vue des gens, un peu d’intimité tout de même !
Bon ok, on ne voit pas l’abside sur la photo, elle est à droite, je suis moi allongée sur le côté pendant que le café se prépare !
  • La place, spacieuse
    C’est une tente une place mais elle est spacieuse. Je ne suis pas très grande, 1m65, mon matelas fait 1m68 il me semble, il reste une sacrée marge pour poser le sac à dos. Le chien dormait généralement au milieu, là où c’est le plus large. C’est vraiment confortable pour une tente solo. On peut se changer dedans sans aucune difficulté, bouquiner, faire sa toilette….

    Petite chose à savoir tout de même. C’est une mono paroi, de ce fait le matin il y aura forcément un peu de condensation à essuyer sur le bas des parois avec une petite microfibre, rien de bien gênant. Cependant, sachant cela il est préférable de ne pas toucher ni la tête ni les pieds pour ne pas se mouiller. Du coup si vous faites 1m90, c’est peut être un élément à prendre en compte et réfléchir à la version 2 places. Voir la vidéo de JR.

  • En parlant de condensation, c’est vraiment minime
    J’étais assez inquiète à ce sujet, et franchement c’est pas un souci. J’ai toujours un petit bout de micro-fibre avec moi pour ne pas me brûler avec ma popote qui n’a pas de poignée, je me suis servie de celle-ci pour essuyer la petite condensation du matin, sachant qu’on était deux et que Malouk est un sacré radiateur ! Une nuit il a plu, aucun problème non plus. C’est juste humide sur le bas des parois, on peut même pas parler de gouttes qui perlent.

Les points négatifs

  • Solidité du montage
    La tente ne fait pas cheap, semble solide, malgré la finesse de sa toile. Les coutures sont de bonne facture. Par contre elle ne tient debout que grâce au bâton. si la sardine qui tient le bâton, celle qui forme les absides lâche, la tente tombe ! Mon chien m’a fait la blague un matin de foncer dans le hauban, ce qui a fait sauter la sardine et boom, une tente sur la tête ! Cela a déclenché un sacré fou rire matinal !

    De la même manière, si le sol n’est pas terrible : sur Compostelle, j’ai bivouaqué en bordure de champs, dont un où les sardines ne tenaient pas du tout, c’était une sacrée galère, les sardines labouraient le sol mais ne tenaient pas ! Il faut comprendre que la tente ne tient que par la tension des haubans sur la tête du bâton, si les sardines lâchent la tente tombe vu qu’elle n’est pas auto-portante. Les sardines lâchaient chacune à leur tour. Le matin j’avais la toile sur les jambes !

    Ce problème est vraiment en fonction de la qualité du sol. J’ai été embêté qu’une nuit, le sol était particulièrement dégueulasse et moi je n’avais plus la force d’aller chercher un autre spot. J’ai assumé !

  • Maintien face au vent
    Je dois dire que j’ai été surprise, cette même nuit, alors que les sardines ne tenaient pas bien, le vent soufflait pas mal, il y avait de belles rafales malgré la protection de la forêt, elle a plutôt bien tenue malgré les circonstances. Mais je demande encore à voir avec un bon montage et un vent plus fort. Je repars bientôt en vadrouille, affaire à suivre.

  • La pluie
    J’ai passé une nuit sous la pluie, au final il a vraiment plu qu’une heure et pas bien fort. Mais j’avoue que je n’étais pas vraiment tranquille. La toile est très fine, les gouttes ne déperlent pas. Du coup elles stagnent et finissent par mouiller le tissu. C’est je pense un problème en cas d’une nuit de pluie qui dure. Du coup, je vais traiter le tissu avec un spray déperlant pour éviter ce phénomène. Je ne manquerai pas de faire un retour.

    Nous étions en alerte orange pluie/orage une nuit, j’ai préféré ne pas tenter le diable, j’ai cherché un abri en dur. Pour le moment, sans traitement, j’ai pas une grande confiance en son étanchéité.

Mon avis sur la Lanshan 1 pro

Je suis très contente de cet achat, vu que je suis un peu fofolle je vais même la tester dans la neige un de ces quatre ! Je rappelle que j’ai la version 3 saison et non 4. Elle est légère, prend très peu de place dans le sac, elle se monte hyper vite et se démonte encore plus vite (même parfois trop ^^), elle est spacieuse, c’est une super petite maison qui tient dans un baluchon. De plus, chose que je n’ai pas abordé, vu qu’elle ne dispose pas d’arceau, une fois compactée dans son sac de compression elle ne risque pas d’être abîmée dans le sac. Je reste par contre, juste un peu sur la retenue quant à la pluie, une fois un traitement déperlant appliqué je me sentirai plus tranquille. Cela ne veut pas dire qu’elle ne tiendrait pas le choc d’une nuit sous la pluie sans traitement.

J’aime beaucoup, mais alors beaucoup, cette ouverture tout en longeur sur la vue, on peut tout à fait être semi allongé sur le côté et se faire à manger tout en contemplant le paysage et ça c’est le top ! La nuit on peut dormir à la belle étoile sans être dévoré par les moustiques et araignées ! C’est le deuxième critère qui a orienté mon choix. Je préfère largement cette ouverture à celle des tentes classiques qui ont « une porte d’entrée ». A noter que le modèle 2 places s’ouvre des deux côtés en grand !

En gros, si vous souhaitez une tente ultralight, c’est, je pense, un bon choix. Petit prix, petit poids, petit encombrement, mais grande place tout en étant protégé des bébêtes. Après de longues heures de recherches, des semaines même, je pense qu’aujourd’hui c’est le modèle le plus performant en MUL petit prix.

Par contre, si vous cherchez de l’auto-portant, passez votre chemin !
Bon après, je suis une roots et je vais la tester dans de drôles de conditions, je ferai des retours, promis 😉

Et vous, qu’en pensez-vous ? Cela vous a-t-il aidé à faire votre choix ? Des questions ?
N’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça
😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :