LES COINS INCONTOURNABLES DU MORBIHAN

Etape 1 – Croisic, Salins de Guérande, Priac sur Mer, jusqu’à l’île d’Arz dans le Golf du Morbihan, sans oublier Vannes

Une semaine c’est certes court mais cela laisse le temps de profiter des plus jolis coins du Morbihan, et celui-ci n’en manque pas ! Le Morbihan est sans aucun doute l’un des plus beaux coins de la Bretagne du sud, une destination incontournable en France. Voici les lieux à ne pas manquer.

Le Croisic

Le Croisic est une très jolie petite ville en bout de terre des célèbres Salins de Guérande. Au port les habitants pêchent au filet, les vieilles dames tricotent sur les bancs publics, les petites boutiques donnent envie d’y flâner un moment. Une petite ville sur une presqu’île à visiter avant d’aller sillonner sur les petites routes qui traversent les salins à la découverte de la fleur de sel.

Les fameux marais salins de Guérande

Lieu absolument incontournable, autant qu’est la Camargue au sud de la France. 1400 hectares « cultivés », façonnés par l’homme. Ici le paludier travaille avec l’eau, au rythme des marais. Il récolte grâce à l’évaporation de l’eau de mer de juin à septembre de la fleur de sel, du sel et du gros sel. C’est le paludier qui s’adonne à un véritable jeu stratégique avec les petites écluses pour laisser écouler l’eau de mer qui s’est accumulée dans le bassin de rétention durant la marais. L’eau circule dans les « oeillets » et s’évapore. Grâce à son outil ressemblant à un râteau, le paludier récupère la précieuse fleur de sel sur le dessus, puis le sel et le gros sel en dessous.

Sur le bord des petites routes bordées de quadrillages salés vous trouverez des stands qui vendent le sel et sa fleur, différentes variantes sont proposées, la fleur de sel aux algues Wakamé, au piment…

L’île d’Arz

Le Golf du Morbihan regroupe en moyenne 60 îles, 24 seulement sont habitées toute à l’année ou pendant la belle saison. Certaines, les plus grandes, sont les plus connues du tourisme : l’île aux moines et l’île d’Arz. Les deux sont accessibles par la gare Maritime de Vannes. Ces îles restent très sauvages, des lieux où il est bon d’aller passer la journée le long des plages, au rythme des marais, sous l’ombre des pins géants.

Etape 2 – Vannes, Carnac, Kerzérho, Etel et sa plage jonchée de bunkers.

La Bretagne est connue pour ses Menhirs, étranges roches parfois immenses qui reposent sur le sol comme des statues. Personne ne sait vraiment pourquoi elles sont là, pourquoi elles forment des champs, pourquoi elles sont souvent alignés comme à Carnac, créant des couloirs interminables de cailloux. La légende raconte que ce sont les Korrigans, de petites créatures, qui déplaceraient les pierres la nuit, pendant que les gens du village dorment.

Les alignements de Carnac et de Kérzhéro

carnac

Non loin l’un de l’autre, ces deux sites sont recouverts de Menhirs, 3000 menhirs dorment sur les terres de Carnac. Des champs à perte de vue de pierres de tailles différentes reposent là dans l’herbe haute. On peut s’inventer mille histoires à leur sujet, mille hypothèses. Les gens du coin vous diront que leur maman leur disait petit que s’ils n’étaient pas sage elle appellerait les Korrigans des champs. Aujourd’hui encore demeure entier le mystère de ces rochers vieux de 7000 ans, malgré certaines hypothèses.

Juste à côté, dans la ville, s’élève le Tumulus de Carnac. Il s’agit d’une construction humaine d’une motte de pierre haute de 12m de haut, 125m de long et 60m de large. Il daterait de 4500 ans avant J.C. A son sommet La Chapelle st Michel. Sous ces tonnes de pierres sont dissimulées des galeries, inaccessibles au public, qui mènent à des coffres de pierres. Les trouvailles faites lors des fouilles sont exposées au musée de Carnac.

La barre d’Etel, la Ria et sa plage

Etel

Etel est la petite ville que vous voyez au bout de la photo. Petite ville qui est traversée par la ria d’Etel : bras de mer qui rejoint l’embouchure. Ce qu’on appelle la barre d’Etel est un phénomène dû aux courants qui forment un banc de sable engloutit. Ce banc de sable se déplace au gré des vents et des courants ce qui rend l’entrée dans la Ria d’Etel délicate. Elle a d’ailleurs était responsable de quelques célèbres naufrages.

La plage est belle, il est agréable de s’y détendre un moment. Juste derrière ces étendues de sables blanc des kilomètres d’herbe envahis par les lapins gardent en mémoire les affrontements atroces de la seconde guerre mondiale. Au milieu de cette nature qui a reprit ses droits, les vestiges de bunkers survivent au temps. La beauté du site force à se demander comment l’homme a pu développer autant de haine dans un si beau décor.

Quiberon, l’île d’Houât, Belle-île

Quiberon est tout au bout de ce bras de terre qui s’étend en direction des îles. C’est de là que partent les bateaux pour se rendre sur la célèbre île de Belle-île en mer, si connue grâce à ses côtes aux eaux turquoises et son sable blanc et juste à côté, bien plus petites l’île d’Houât et l’île d’hoëdic. Ces îles sont splendides, vous pouvez randonner le long des côtes et découvrir de merveilleuses criques. Belle-île est une grosse île, vous n’en ferez pas le tour à pied dans la journée, mais tout est organisé pour vous faire découvrir les plus beaux coins, une navette vous y conduira. L’île d’Houât quant à elle est bien plus petite, la rando fait 20km environ pour en faire le tour, elle est bien plus sauvage et tout aussi belle que celle de dépeinte par Voulzy. Hoëdic n’est pas touristique, seuls les riverains s’y rendent.

Difficile de résister à visiter l’île de Groix après avoir découvert les îles précédentes. C’est ce côté idyllique des îles et celui de naviguer sur l’océan qui est enivrant. l’île de Groix est encore plus célèbre que Belle-île grâce à la beauté de ses plages. Elle est d’autant plus touristique, ce qui m’a moins envoûtée, mais cela reste une formidable virée.

L’île de Groix

Vous trouverez tous les détails sur l’article dédié. Sur cette île tout est fait pour que vous ayez le temps de parcourir les plus beaux spots. Dès l’arrivée au port louez un vélo et chevauchez au gré de vos envies vers les lieux les plus beaux. Le trou de l’enfer, les plages grenat, la plage convexe qui attire une multitudes de bateaux. Un véritable coin de paradis et une belle rando longeant les côtes sur la partie est de l’île.

Le Roadtrip

Ce périple d’une semaine en bivouac sauvage a été fait en compagnie de Malouk, ce magnifique chien sur la photo, qui a été accepté sur tous les bateaux, sur toutes les îles et tous les lieux indiqués dans l’article. J’ai été plus qu’agréablement surprise des gestes des serveurs, qui sans jamais me demander, ont tous, sans exception, amenés à boire à Malouk aux terrasses des cafés. Un grand merci pour cette attention qui est loin d’être commune dans toute la France. C’est un coin où vous pouvez emmener votre chien sans hésitation, vous ne risquez pas d’être refusé et de devoir rebrousser chemin déçu de ne pouvoir visiter un lieu.

N’hésitez pas à laisser un commentaire, poser une question, dire votre impression sur un lieu que vous avez aimé ou même ajouter un lieu à cette liste.

Publié par emnatsu

Illustratrice jeunesse, blogueuse voyage, aide-soignante... Que d'étiquettes ! Le tout est de se sentir en vie et d'en profiter au maximum.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :